dimanche, décembre 25, 2005

Survivante




La courroyette des sables, Corrigiola littoralis

Malgré la période de gel matinal actuelle, cette annuelle d’été cosmopolite résiste encore dans le jardin.
Chez moi, en ces derniers jours de Décembre 2005, on repère facilement ces petites plantes fleuries au ras d’un maigre sol sablonneux, dans les endroits peu cultivés où elles ont droit de cité. Les rares pluies de fin d’été ont initié la germination; la terre réchauffée par le soleil de la journée et le port couché limitent les effets des basses températures; les plantes actuelles terminent donc leur cycle et mûrissent leurs akènes, au moment où les annuelles de printemps ont déjà démarré.
Dans les flores un peu anciennes, il faudra la rechercher dans la famille des Caryophyllacées; avec l’évolution des classifications, on la retrouve actuellement dans celle des Molluginacées.
Peu importe d’ailleurs pour cette plante à fleurs minuscules et insignifiantes dont le nom latin d’espèce évoque le sable humide des rivières où elle prospère. Grâce à sa longue racine pivotante, elle fréquente aussi sans problème un sol ingrat et bien sec en été, issu en Bouriane, des altérites du Tertiaire reposant sur des calcaires du Secondaire.

Plante scannée le 19 Décembre 2005 à Boissières


Tous les détails pour une identification pas toujours facile ici

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home