jeudi, décembre 29, 2005

Tenace, le Sporobole




Le Sporobole tenace ou Sporobole fertile,
Sporobolus indicus (L.) R.Br. , 1810

De la voiture, on le repère facilement à partir de la fin de l’été.

Au bord de nombre de routes de Bouriane, en cette fin d’année subsistent encore de grandes touffes d’herbes sèches, matures en automne, bien visibles lorsqu’elles sont un peu isolées. Il s’agit du Sporobole tenace, une graminée originaire de l’Amérique tropicale et subtropicale, qui a entrepris de coloniser ces bords de voies de circulation toujours un peu secs et tassés.

Connu dans le Sud Ouest depuis 1882, il arrive au Pays Basque , point de départ de nombre de plantes colonisatrices. Et depuis, mètre après mètre, kilomètre par kilomètre, il gagne du terrain. Année par année, dans ma commune, il conquiert ces espaces ingrats sur une autre graminée estivale plus colorée, le Pied de poule, Bothriochloa ischaemum, l’Andropogon ischème.

Peu élevées, donc peu ou pas affectées par la fauche administrative, les touffes de feuilles courtes du Sporobole résistent aussi à l’arrachement.

L’inflorescence serrée, à forme allongée persistant longtemps sur la tige, évoque pour moi, irrésistiblement le “cierge magique” crépitant allumé les soirs de fête de mon enfance. Les petits caryopses (fruit sec où la graine est soudée au fruit) restent longtemps collés à la plante par leur enveloppe gélatineuse gonflée par l’humidité. Dans la flore de Paul Fournier, on apprend ainsi que ces "graines expulsées" ....de leur enveloppe "et restant suspendues à l'extrémité de l'épillet" sont à l'origine du nom de genre Sporobolus du grec spora, la graine, et ballo, je jette.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home