mardi, février 01, 2011

Gaz de schiste



Je viens de passer une partie de l'après midi sur une vieille carte Michelin à tracer, en repérant des localités repères le périmètre de recherche du gaz naturel , dit gaz de schistes et le résultat confirme mes craintes: tout le département du Lot est menacé de voir débarquer un matériel pour rechercher le gaz naturel à grande profondeur, bien en dessous des galeries karstiques et des rivières souterraines.

Si les recherches sont couronnées de succés, nos gouvernants actuels qui ont signé le permis de recherche auront donné la possibilité à une société américaine d'enrichir quelques heureux actionnaires privilégiés qui se fichent comme d'une guigne du devenir de la pellicule vivante caussenarde qu'ils auront contribué à détruire.

Les paysages du Parc Naturel Régional qui font l'objet en ce moment de savantes études et de très sages décisions courent le risque d'être probablement dénaturés.



Comment va t'on réagir dans le département ? Ca remue un peu chez les intellectuels écolos de ma tribu. Mais ce ne sont pas encore des foules style égyptien ou tunisien. Et pourtant une dictature est en marche et qui va nous imposer sa volonté. Celle qui va réussir finalement à nous bousiller notre cadre lotois.

5 Comments:

Blogger Elisabeth.b said...

Ces saccages se multiplient, ignorant les clivages politiques. Curieuse unité dans le goût de la destruction.

dimanche, février 20, 2011 2:17:00 PM  
Blogger Jean Pierre J. said...

Est ce vraiment le goût de la destruction ? Ou l'ignorance ? Ou l'inconscience ? ou tout simplement dans ce cas le goût du simple gain financier pour les entreprises qui vont intervenir?
En tout cas nous risquons de découvrir bientôt des situations imprévues. Quand on voit déjà les dégâts d'une simple carrière....

dimanche, février 20, 2011 8:17:00 PM  
Blogger Elisabeth.b said...

Je pensais aussi à la destruction d'une partie des Serres d'Auteuil, programmée par un maire plus que complaisant. Destruction d'un patrimoine, mépris affiché.

lundi, février 21, 2011 1:00:00 PM  
Blogger Jean Pierre J. said...

L'histoire des villes françaises est remplie de ces bêtises de roitelets citadins devant le patrimoine urbain qui leur est légué.
Ainsi l'histoire des remparts d'Avignon miraculeusement préservés.
Pour la destruction d'une partie des serres d'Auteuil, le mépris est affiché, mais la bêtise du méprisant également.

mardi, février 22, 2011 4:51:00 AM  
Blogger Elisabeth.b said...

Je croyais, naïvement, que les bâtiments historiques, comme les Parcs régionaux étaient protégés. Pillage des richesses, y compris celles que nous possédons.
Au delà de nos frontières, il y a Pavlosk, ces terres à l'histoire extraordinaire.

mardi, février 22, 2011 10:11:00 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home