vendredi, août 05, 2011

Pollution intolérable

La culture biologique de tomates.

Au soleil de la terrasse.

Dans des pots remplis de notre compost, "purs déchets alimentaires végétaux fabrication maison".

Pas de produits chimiques et une récolte saine.





Mais si on baisse les yeux, c'est l'horreur....

Ce n'est pas "propre".

Ce sont des pots bien mal tenus.

Qui a autorisé la Renouée persicaire, l'Oxalis corniculé et la Luzerne tachetée à s'installer ?

Cà ne fait pas sérieux !

Et puis çà peut polluer, savez vous ? Je l'ai appris en lisant "un jardin écolo" dans la Dépêche du 3 Août 2011

C'est écrit: on se doit de désherber sa parcelle pour ne pas polluer celle du voisin.

« cet endroit possède toute une philosophie de vie, c'est d'abord un lieu d'échange et de partage. »


Mais rappelez vous, on ne partage pas les plantes sauvages.


Et puis le sauvage, çà fait parfois un peu peur...

N'est ce pas, François Terrasson ?

2 Comments:

Blogger Elisabeth.b said...

Aïe aïe aïe. Tant de vertu m'épouvante. Mais je vous dois un aveu : je suis infréquentable.
Ce printemps j'ai contemplé un pied de chélidoine qui s'était installé tout seul dans un pot.
Je l'ai même arrosé. Oui.

Après lecture de cet article, consciente de n'être digne ni du jardin écolo ni du jardin non-écolo, j'envisage l'acquisition d'une parcelle sur la lune.
Ou ailleurs. Je vais profiter de la nuit des étoiles pour prospecter.

samedi, août 06, 2011 7:49:00 AM  
Blogger Jean Pierre J. said...

Je ne suis pas plus fréquentable; "chez vous, c'est la jungle" m'a dit fort aimablement un jardinier venant gratter de temps en temps chez un voisin..
Et souvent les chevreuils ou les sangliers du voisinage viennent faire un petit tour, hisoire de voir ce qui peut se manger.Mais je les dérange encore.

vendredi, août 12, 2011 7:55:00 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home