vendredi, septembre 08, 2006

Odontites luteus: floraison de la rentrée.

L'Odontite jaune, pour moi, c'est la plante de la rentrée.




Pendant des années, au moment où je travaillais dans le Nord de la France, la floraison de cette plante a marqué la fin des vacances .

Cette annuelle est facile à repérer car ses populations parfois importantes teintent ici en jaune discrétement les endroits secs, pelouses, bords des chemins de la région calcaire. Ici, elles sont photographiées sur les terrains marno-calcaires du Jurassique supérieur ( Kimméridgien) de la vallée du Vert.



Un beau jaune, franc.

Les grappes allongées de fleurs serrées se dressent bien visibles. Un petit coup de loupe, et on aperçoit les étamines à anthères jaune orangé, et le style très saillant en dehors de la corolle.

Les feuilles sont linéaires.

Souvenir...souvenir...A la remontée en voiture vers le Nord, nous quittions rapidement le département; l’Odontite jaune était encore bien visible sur les terrains calcaires du Sud de la Dordogne, et disparaissait ensuite à l’approche du Limousin, et de sa géologie différente.

Cette Scrophulariacée n’a pas failli à la régle cette année; elle est fleurie depuis deux semaines et je la vois maintenant chaque jour, sur le trajet des courses vers le chef lieu de canton.

Au fur et à mesure, les fruits, des capsules vont se former, et le causse se décolorer.

La plante mûrit ses graines, meurt, mais le squelette desséché de cette subméditerranéenne peut rester encore en place une partie de l’hiver.

L'ouverture de la chasse, autre rendez vous important dans la région, c’est pour Dimanche.

L'année 2006 défile. L’ordre des floraisons, des mois et des saisons est bien en place.


0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home