lundi, janvier 15, 2007

Voie sur berge et génie végétal

Des événements naturels et les activités humaines s'unissent pour abimer les rives du Lot ( terriers de ragondins, navigation, crues..)

Depuis 2004, le Pays de Cahors a donc décidé de réhabiliter les berges.

Une nouvelle tranche de travaux vient de commencer.




On coupe les arbres "dangereux" (sic), inclinés...

On dispose deux rangées de rondins de résineux






Entre ces deux rangées, on reconstitue une Saulaie artificielle: toile biodégradable sur laquelle on implante des boutures de Saules, avec des Aulnes. Une promenade pour piétons suivra cette Saulaie et prolongera celle aménagée il y a deux ans sur la rive convexe du méandre, partie plate formée essentiellement d'alluvions.




Le résultat des plantations peut se voir sur l'autre rive où l'on a aménagé et sécurisé un espace de pêche pour personne handicapée.

Rappelons tout de même que sur une rivière "normale", non défigurée, la Saulaie se forme spontanément, gratuitement, sans dépense d'énergie et fixe les rives. Le mot employé" réhabilitation", pour désigner les travaux entrepris indique bien que les berges ont été dégradées et n'existent plus sous leur aspect naturel; on peut d'ailleurs les comparer avec les berges de la Dordogne quercynoise, qui réjouissent plus le botaniste herborisant, car elles sont beaucoup plus diversifiées en plantes par ailleurs ( voir à ce sujet les travaux de Felzines dans le Monde des Plantes )

2 Comments:

Anonymous Association Guernes-Environnement said...

quel est le coût du projet? La commune de St-Martin la garenne dans les Yvelines a utilisé ce procédé en berge de Seine, la commune voisine a refusé car le coût était trop élévé pour les finances communales

mercredi, janvier 17, 2007 12:00:00 PM  
Blogger Jean Pierre Jacob said...

Je pense que vous pouvez adresser
votre demande d'information ici

mercredi, janvier 17, 2007 1:34:00 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home