samedi, décembre 09, 2006

Le roi des Aulnes ?


Le petit chemin qui longe le cimetière de Catus est plein de surprises en cette saison où les arbres dépouillés de leur feuillage dévoilent leur architecture intime.

Un bief, petit filet d'eau, qui sert d'exutoire à l'ancien moulin court parallèlement à la rivière et au chemin. Il est bordé de beaux arbres formant une ripisylve fournie.

Un aulne en particulier a retenu mon attention ce matin; de la base partent en un impressionnant bouquet une dizaine de troncs.

3 Comments:

Anonymous Francis said...

- Mon fils, pourquoi caches-tu peureusement ton visage ?
- Mon père, ne vois-tu pas le Roi des Aulnes ?
Le Roi des Aulnes avec sa couronne et sa traîne ?
- Mon fils, c’est une traînée de brume.

samedi, décembre 09, 2006 9:40:00 PM  
Anonymous Nicole S. said...

"Le romantisme allemand, dans la ballade ErlKönig de Goethe, a résumé toutes les terreurs ancestrales de ceux qui vont chevauchant sur les terres abandonnées par l'ombre au pouvoir absolu du génie des eaux".
C'est, bien sûr, de Pierre Lieutaghi, dans Le Livre des Arbres, Arbustes et Arbrisseaux...

dimanche, décembre 10, 2006 12:21:00 PM  
Blogger Jean Pierre Jacob said...

Et Lieutaghi ajoute:
"Mais écoutez plutôt le commentaire de Franz Schubert"

dimanche, décembre 10, 2006 2:16:00 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home