mercredi, novembre 22, 2006

Paysages : çà va bientôt changer.

En zone commerciale Nord, de nouvelles enseignes doivent s'installer .








A côté de Conforama, le paysage semble encore préservé.







En face, jusqu'ici, on pouvait encore élever des chevaux, ou cultiver du maïs sur des terres d'alluvions bien brunes et homogènes: on est dans la vallée du Lot à la sortie de Cahors.





Les engins viennent d'arriver et entament les premiers terrassements.







L'année prochaine, le bitume aura remplacé l'herbe, et nous aurons ce type de paysage urbain, banal et moche: bâtiments parallépipédiques, parkings, ronds-points, plantations éphémères et mal soignées, etc..


Pas de pensée architecturale originale, projet paysager indigent.


Comme beaucoup de villes françaises d'ailleurs.


L'année dernière, nous avions pu organiser encore à cet endroit, une partie de la sortie botanique d'automne. Il restait des îlots de plantes typiques des anciennes formations végétales de la plaine alluviale initiale. Elles vont disparaitre, broyées par les engins.

7 Comments:

Anonymous Nicole S. said...

C'est un excellent reportage!

jeudi, novembre 23, 2006 11:11:00 PM  
Blogger Jean Pierre Jacob said...

Cahors a encore du charme, malgré ses deux entrées de villes les zones commerciales Nord et surtout Sud, sur la route de Toulouse, laide et triste, et en zone pouvant être inondée par un filet d'eau, capable de faire des ravages, le Bartassec.

vendredi, novembre 24, 2006 4:24:00 PM  
Anonymous Nicole S. said...

Finalement, c'est une ville que je traverse, ou plutôt que je traversais, mieux depuis qu'il y a l'autoroute; j'y ai passé deux jours il y a quelques années pour un concert, en plein hiver et c'est effectivement une belle ville...

vendredi, novembre 24, 2006 6:42:00 PM  
Anonymous Daniel Mathieu said...

L'installation d'un nouveau supermarché destiné à étendre le monompole de la grande distribution au détriment des petits commerces locaux est un grand progrès sociétal auquel il faut bien consentir quelques sacrifices. Merci à dame nature d'accepter son sacrifice au bénéfice de la grande cause humaine des "Mousquetaires de la distribution".

samedi, novembre 25, 2006 9:14:00 AM  
Blogger Jean Pierre Jacob said...

Dame nature en avait déjà fortement pris un coup.Elle n'a plus grand chose à perdre dans ce coin qui est maintenant une excellente terre d'accueil pour les plantes venues d'autres continents. C'est dans ce coin qui j'avais repéré les premières Euphorbia maculata il y a douze ans..
Et puis tant pis, çà fera des emplois nouveaux...

samedi, novembre 25, 2006 6:46:00 PM  
Anonymous Daniel MATHIEU said...

Pour les emplois nouveaux, il ne faut jamis oublier de déduire les emplois perdus conséquement dans le petit commerce de proximité. Pour un emploi nouveau ici, deux perdus ailleurs, alors...

lundi, novembre 27, 2006 9:27:00 PM  
Blogger Jean Pierre Jacob said...

Exact, mais dans un département comme le Lot, on est à la recherche d'emplois nouveaux sans faire cette opération; et pour cela les élus débordent d'imagination; c'était l'argument d'un élu désireux de créer un circuit auto en plein causse..Il a du renoncer devant une action volontaire d'une association; çà n' a pas été le cas , il y a quelques années pour l'installation d'une carrière extrayant des galets de quartz .....Elle fonctionne ...

mardi, novembre 28, 2006 1:14:00 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home