lundi, avril 30, 2007

Les habitués du coin.

Au fur et à mesure des floraisons successives, dans mon jardin, ils se pointent à la soupe de nectar ou de pollen.

Un peu comme certains députés en ce moment: (;-)))




Comme chaque année, lorsque la Glycine fleurit, une escadrille de Xylocopa violacea, l'Abeille charpentière, débarque et sonorise la terrasse.




Le Clairon des Abeilles, Trichodes apiarius

"Quaerens quem devoret", sur la trace de quelque Hyménoptère butineur égaré dans un Iris, voici le Clairon des Abeilles, un redoutable prédateur.




Sur une fleur d'Iris, Oxythyrea funesta : noir, piqueté de blanc, le Drap mortuaire, ou Cétoine grise.




Malgré son nom un peu spécial, à caractère funébre, Oxythyrea batifole souvent dans les étamines des églantines et n'hésite pas à partouzer gaillardement à trois ou quatre individus, parfois plus.

C' est vrai qu' Eros et Thanatos n'ont jamais été bien éloignés.

Libellés : , ,

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home