mardi, juin 26, 2007

Floraisons d'Asclépiadacées

La première, c'est dans la nature; en ce moment l'Asclépiadacée bien connue , le Dompte-venin, Vincetoxicum hirundinaria Med., subsp hirundinaria est bien visible le long des routes, à la lisière des chênaies, sur les rocailles.

Sa silhouette familière la signale mieux que ses petites fleurs blanches insignifiantes; elle sera plus aisément reconnaissable à l'automne à ses fruits allongés, et surtout lorsque ses feuilles jauniront sur un fond de verdure encore bien coloré en vert.




Je suis entré en contact aujourd'hui avec une deuxiéme Asclépiadacée fleurie,cultivée dans ma véranda, Hoya carnosa, la fleur de porcelaine, plante ornementale tropicale, originaire du Sud de l'Inde, de la Chine et de la Birmanie.

Les fleurs odorantes de cette plante volubile sont disposées en ombelle. La partie plus foncée est une couronne formée par les étamines.

La bouture, d'origine familiale, a fleuri au bout de la troisiéme année, comme indiqué dans le livre de jardinage que je viens de consulter

Libellés : ,

5 Comments:

Blogger Donna said...

Jean-Pierre, ma bouture de Hoya carnosa a deux ans. Il y a donc un espoir de la voir fleurir ?

mercredi, juin 27, 2007 9:00:00 PM  
Blogger Jean Pierre Jacob said...

Si elle suit le même chemin que la mienne, elle fleurira, après une petite saison séche, l'hiver et après la reprise des arrosages.L'odeur n'est pas très agréable, un peu capiteuse.

mercredi, juin 27, 2007 10:33:00 PM  
Blogger Donna said...

Wah, la mienne est en train de commencer à fleurir aussi !
Elle est rose :-)
et couverte de petits pucerons orange :-)

mercredi, juillet 11, 2007 5:54:00 PM  
Blogger C. Chambolle said...

Ces pucerons oranges sont pbt à cornicules noirs, en colonies populeuses, il s'agit alors d'Aphis nerii, le puceron du Laurier rose, fréquent sur les Asclépiadacées. Au jardin, Asclepias tuberosa est une jolie vivace à floraison orange qui parfois se ressème spontanément, assez facile à multiplier par graines.

mercredi, juillet 25, 2007 5:08:00 PM  
Blogger Jean Pierre Jacob said...

Merci pour ces précisions: je connaissais les petits puçerons mais je n'avais pas cherché à les identifier.
Je n'ai jamais tenté la culture d'Asclépias tuberosa, mais je connais bien Asclepias cornutii, l'herbe aux perruches ou l'herbe à la ouate qui est naturalisée dans le Gard notamment, près d'Aramon.

mercredi, juillet 25, 2007 11:14:00 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home