mardi, mars 17, 2009

Musique ....




Cet après midi, les pruniers du coin croulent de fleurs.

Cascades blanches alignées au soleil chaud du moment.



Le tableau promet d'être de courte durée, la neige des pétales commence à recouvrir le sol.



Dommage pour les abeilles.

Je m'approche...

"Il régne dans l'air une musique subtile pareille aux harpes éoliennes. J'entends des cors mélodieux qui résonnent sous les voûtes lointaines des hautes régions de l'air, musique à donner aux hommes une folie divine, musique qui du haut du ciel, vient mourir à nos oreilles.
Pour des oreilles attentives, quelle harpe splendide est le monde".

C'est dans mon petit Thoreau de poche, page 65.

Ecrit en 1851.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home