mardi, mars 17, 2009

Ecologiquement incorrect, le bonhomme





qui a ramené, tel Jussieu avec son cèdre, et osé planter cette plante bien petite alors mais terriblement invasive, Acacia dealbata, plus connue sous le nom de Mimosa, dans le jardin des années 1990.

C'était après un court séjour autour du Cap Ferret près d'Arcachon, non loin du phare.



Petit Mimosa s'est plu chez nous, a grandi, a prospéré, a drageonné, est passé chez le voisin etc..De temps en temps, il gèle, semble disparaitre, un peu piteux, et puis revient l'année suivante tout beau tout neuf... Ce genre de plante ne se laisse pas facilement abattre...




Nettement invasif sur les bords de la Méditerranée, il peine un peu, dans notre Sud Ouest quercynois; les parties aériennes ne résistent pas à une période de grande gelée prolongée. Mais le réseau de racines est coriace, et il repart rapidement .

Cette année, les gelées matinales ont été fréquentes, mais de courte durée, la température remontant rapidement en cours de matinée.



Excellent pour l'agriculture ... et les mimosas.






Ca nous fait une floraison un peu tardive mais fournie.

Libellés : ,

2 Comments:

Anonymous Catherine said...

Invasive mais tellement joli et ça sent tellement bon.
Dans le Morvan : même pas en rêve :-(

mardi, mars 17, 2009 4:01:00 PM  
Blogger Jean Pierre J. said...

Nous, c'est le hêtre : les belles futaies en Bouriane, ça n'existe pas; on se rabat sur le Pin, mais c'est nettement plus sinistre.

mardi, mars 17, 2009 7:49:00 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home