lundi, septembre 28, 2009

Il faut bien appeler un chat... un chat...

Il semble que ce porteur de fusil d'Anglars Juillac ait besoin de faire une sérieuse révision pour améliorer la connaissance et l'identification des différentes espèces chassables dans notre département. Le goût du civet de chat, c'est bien connu, différe notablement de celui du civet de lapin. Et aucune confusion n'est possible, à notre avis, avec le rôti de sanglier.

Dans les mois qui viennent, nous nous proposons de faire un gros effort de présentation de la faune sauvage sur notre site Lot Nature: tout ce qui peut aller dans le sens d'une sécurité plus grande de la société civile nous intéresse.Le chat forestier ne semble pas présent dans notre région et généralement éloigné des maisons, il ne porte pas de collier.
Quant au statut du chat domestique, qui peut vivre sans maître, à l'état sauvage (chats harets, nombreux dans le Lot) il est exposé sur cette page.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home