dimanche, août 13, 2006

Tamus communis, le Tamier commun.

Toujours sur la route de Calvignac, le Tamier est très visible en ce moment.

Cette plante vivace grimpante termine son cycle annuel.

Les fruits, des baies rouges sphériques groupées, vont être dispersés par les animaux. Ils sont portés par les plantes femelles, la plante étant dioïque.



Actuellement en lisière ou dans les haies, les feuilles en forme de coeur jaunissent et apparaissent nettement sur un fond de végétation vert. Elles disparaissent ensuite, la tige étant herbacée.

Le nom populaire d'Herbe aux femmes battues rappelle cette qualité.



Quelques remarques sur cette plante intéressante:

Elle appartient à la famille des Dioscoréacées.

Si on creuse au pied de la tige, on va découvrir une souche charnue énorme, un tubercule noir, le seul élément vivant qui persiste dans le sol en hiver. Les Ignames, appartenant au genre Dioscorea, cultivés en Nouvelle Calédonie se situent à la même famille.

On peut distinguer les plantes mâles et femelles à la floraison, au début du printemps.

Par ailleurs, on consomme ici les jeunes pousses au printemps: c'est le reponchon occitan. Autre nom occitan : vinha blanca comme on peut le lire dans Flora Occitana d'Amada Lacomba, publiée par Escola occitana d'Estiu en 1988.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home