samedi, janvier 17, 2009

Destruction d'espèce protégée et sévices envers des animaux

CE SONT DES INFRACTIONS GRAVES






Un piègeur, qui piègeait des rapaces au moyen de cage-pièges - corbeautières et qui a participé à la destruction d'au moins 4 buses variables, vient de faire l'objet d'une procédure de la part des services de l'Etat.

Il laissait mourir de faim des buses enfermées dans la corbeautière.

Quelques buses ont pu tout de même être sauvées et transportées au centre de soins de Rocamadour .

Je me pose des questions: quelles peuvent être les motivations profondes de cet homme pour jouer ainsi cruellement avec la vie ? Il ne s'agit plus de "cueillir la nature", mais de la détruire sans raison valable

C'est dans le Lot, en ce moment, près de chez nous.

On a l'espoir qu'il sera sanctionné pleinement là où çà peut lui faire mal : au porte monnaie..., avec une interdiction définitive de piéger , un compte rendu des débats et une publication du jugement dans le journal local.

On espère aussi vivement que les associations de protection de la nature vont saisir l'occasion de rappeler leur existence et de se porter partie civile.

La société lotoise se doit en effet de réagir rapidement et de montrer impérativement qu'en 2009, on ne touche plus impunément au milieu naturel.

Libellés : , ,

4 Comments:

Anonymous Catherine said...

Quand on pose des pièges, même si c'est autorisé et justifié, le moins qu'on puisse faire c'est de les visiter quotidiennement pour éviter aux animaux pris de souffrir. Mais peut on demander à des gens dont l'occupation est de piéger les animaux d'avoir du cœur ?

samedi, janvier 17, 2009 5:21:00 PM  
Blogger Jean Pierre J. said...

On peut leur demander d'abord et c'est important,de respecter les régles du piégeage, et en particulier de relâcher les espèces non concernées par la destruction, en particulier bien sûr les espèces protégées.
Maintenant la justification du piégeage reste un choix de société et de culture : on a choisi de detruire le ragondin qui prolifère et qui cause des dégats aux activités humaines. "Avoir du coeur"n'a aucun sens pour l'agriculteur qui les voit saccager des céréales, pas plus que pour la bonne dame qui pose ses papiers tue mouche à l'ancienne,avec les mouches collées qui gigotent longtemps encore avant de mourir....Ici la société française nous impose de respecter les buses, pas les mouches..

samedi, janvier 17, 2009 5:58:00 PM  
Anonymous Marithé et Alain said...

Un piégeur doit savoir quels oiseaux il peut piéger et c'est toujours horrible de voir des oiseaux piégès que ce soit des pies, des corbeaux, corneilles, geais dans ces cages.
Dans certains départements certains corvidés sont considérés nuisibles, ainsi dans le Gers le geai est "un nuisible"pourquoi?
Nous faisons partie du forum des corvidés et avons vu un piégeur piéger des pies et leur fin tragique sur une vidéo .Ce film a suscité des débats houleux sur le forum
Il y a des gens qui ne sont pas encore vraiment sensibilisés à ce problème, mais on verra ce que dira la justice dans le Lot
Merci pour le lien sur le forum botanique vers le blog des geais.Dans la nature rien n'est nuisible
Amicalement et bon dimanche

dimanche, janvier 18, 2009 4:45:00 PM  
Blogger Jean Pierre J. said...

@Marithé et Alain, merci de votre passage. J'ai demandé sans succés à la Commission de la Chasse le retrait du geai de la liste des nuisibles; les corvidés ont mauvaise réputation à cause de leur comportement devant les oisillons des passereaux qu'ils aiment bien consommer..En général les dégats qu'ils peuvent faire restant modestes ne sont pas évalués (pies corbeaux geais) C'est plus une tradition de la campagne que de les considérer comme nuisibles.

lundi, janvier 19, 2009 8:19:00 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home