vendredi, mai 11, 2007

Nostoc à la fête

A deux pas de ma porte, au bord de la route, parmi les gravillons, une matière plus foncée bien visible.








Si on l'examine en détail, cette matière séche est formée de petits morceaux sombres qui se détachent facilement du support.





Si on les fait tremper dans de l'eau, on obtient une matière brune souple, déformable. Il s'agit de Nostoc




Les orages de ces jours derniers les ont remis en forme.

Tous les détails sur les Nostocs.


En écho à un article sur tamansari 2, et pour concilier le sec et l'humide.

Libellés : , ,

5 Comments:

Anonymous Jean-François Hessel said...

merci pour l'info / j'en ai plein dans mon terrain (dans les cailloux surtout) et je ne savais pas du tout de quoi il s'agissait, algue ou autre... Sur le site que tu as mis en lien, le vocabulaire est assez ardu (mais il suffit de s'y habituer je suppose...)Jean-François

mercredi, mai 16, 2007 1:27:00 PM  
Anonymous Anonyme said...

moi auss j'en ai plein mon terrain ... mais plutôt que de tout connaitre sur leur vie, j'aimerai surtout savoir comment m'en débarrasser ...
merci de faire passer l'info ..

jeudi, juillet 19, 2007 9:29:00 AM  
Blogger Jean Pierre Jacob said...

Il faut vendre votre terrain et aller vivre en appartement.

jeudi, juillet 19, 2007 11:53:00 AM  
Anonymous Anonyme said...

en plus vous êtes un drôle !!!!
non je n'ai pas du tout envie de retourner en appartement, j'adore ma vie à la campagne, simplement, nous et nos enfants, aimerions bien profiter des joies de l'extérieur sans glisser dans ces amas gélatineux ... mais néanmoins étranges et interressants à observer !
désolée, je suis tombée sur le site d'un fan de botanique, il ne faut pas faire de mal aux petites plantes ... je vais aller voir ailleurs si quelqu'un veut bien m'en dire + sur leur destruction ... a+

lundi, juillet 23, 2007 8:24:00 AM  
Blogger Jean Pierre Jacob said...

Entre les plantes et la sécurité des enfants, je sais choisir.Je ne suis pas fan de botanique à tout prix, mais je pense que pour la sécurité des enfants, je ne vois pas d'autre solution que de gratter ou de balayer suivant le support quand c'est sec Je ne connais pas de produit chimique inoffensif pour se prémunir de ces charmants êtres vivants.Vous avez raison de vouloir vivre à la campagne, mais il faut aussi composer avec les désagréments inévitables sans s'empoisonner.

lundi, juillet 23, 2007 10:31:00 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home