mercredi, novembre 05, 2008

En milieu hostile

On avait eu droit récemment à des grands titres en pleine page: attaque d'un ours sur un chasseur.

De quoi affoler le touriste de passage et ravigoter les arguments des éleveurs de montagne qui désirent laisser paître leurs moutons dans une montagne moderne nettoyée des grands prédateurs. Prix de vente de la viande oblige.

Réaction du blessé par l'ours : la prochaine fois, il aura un "pet".

Et puis on a lu récemment qu'une promeneuse avait été attaquée par des chiens errants; résultats des morsures infligées, elle est morte à l'hôpital où on l'avait transportée. On ne dira jamais assez que des chiens, en meute, sans dominant humain sont des bêtes incontrôlables, même dans un environnement civilisé.

Et dans un articulet de dernière page, on apprend aujourd'hui qu'un chasseur d'une localité de l'est du Département s'est blessé sérieusement en tombant de sa hauteur après une charge volontaire d'un chevreuil. Les guillemets dans le titre Un chasseur "chargé" par un chevreuil ! témoignent de l'inhabituel de la chose. On souhaite un prompt rétablissement à cet usager de la nature.



Cliché d'une consommatrice de salade piqué sans permission à la Libellule bleue. Un grand merci.

On oublie souvent que ce qui est valable pour un homme ou un ours, avoir peur devant un événement naturel hostile peut aussi arriver à des bêtes dont on a l'impression qu'elles seraient habituellement moins agressives, et qui adoptent alors des comportements désespérés de survie.

Dans notre famille, on se souvient aussi d'avoir croisé une fois en voiture un troupeau de moutons: le temps de le dépasser doucement, un bélier, profitant d'une inattention du vieux berger l'avait sournoisement fait tomber en le chargeant dans le dos.
Les rapports restent parfois difficiles entre des animaux doués d'une certaine "mémoire" et leurs partenaires humains.

L'environnement naturel, même fortement imprégné par la présence de l'homme, reste donc toujours plus ou moins dangereux. Il faut avoir constamment cette idée en tête, et ce n'est pas le port d'un fusil qui annihile ce risque.

1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

la libellule bleue est elle une mangeuse de salade ?
Je croyais quelle mangeait des insectes
IJ87

mercredi, novembre 12, 2008 6:43:00 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home