mercredi, octobre 15, 2008

Le renard, toujours le renard...

Dans la Dépêche de ce matin, encore une histoire de renard qui ne va pas arranger les affaires de cette espèce déclarée nuisible dans le Lot...Pour essayer de la retirer de la liste, ça ne va pas être de la tarte...

Déjà qu'on l'accusait encore récemment en Commission de la Chasse et de la Faune Sauvage de choisir de trucider des poules et des faisans innocents,lorsqu'on lui présente ces mets délectables dans des conditions favorables, alors que la Science a démontré depuis longtemps qu'en gros, il devrait manger beaucoup de rongeurs et des fruits suivant les saisons...

Revenons donc à notre Renard quercynois domicilié à Lacapelle, à l'extérieur de Cahors: un Renard chapelain en quelque sorte...Maitre Renard, sans aucun doute...

Nous avons narré en son temps l'histoire de ce renardeau lotois qui pour se reposer avait squatté un lit conjugal dans une caravane..Péché de jeunesse ardente, durement sanctionné par un coup de gourdin..

Rien de tel ici: notre renard est plus prudent; à une heure tardive, il s'approche d'un muret éloigné de la maison; une autre nuit, il fait le tour de la piscine; puis, toujours aux alentours de minuit, l'heure du crime, il s'enhardit et vient sur la terrasse...

Une photo est prise alors pour témoigner de ce forfait.. Pourquoi violer ainsi la propriété privée, même non clôturée?...Une bête dite sauvage qui ose fréquenter des lieux humanisés, voire civilisés et foutre la trouille aux mômes..Inqualifiable...

Qu'elle reste donc au fond des forêts profondes, au milieu des fourrés impénétrables de ronces et autres plantes piquantes, ou à se plaire dans la légèreté des ténèbres, dans ce terrier qu'elle ne devrait jamais quitter... au lieu de venir batifoler parmi les Plantes des Jardins et des Chemins...

Pourquoi ce salopard de Renard suit-il donc le mauvais exemple de ces sangliers qui retournent des pelouses soigneusement tondues, parfois sportives même, sous prétexte de les aérer? qui viennent se reposer dans des jardins soignés en les laissant dans un état où ils ne voudraient pas les trouver en y pénétrant? qui retournent les composts alors qu'on ne les a pas sollicités? Pourquoi ? oui pourquoi ? Je vous le demande.

La réponse est tout simplement minuscule, misérable, indigne d'un animal qui prétend appartenir encore à la faune sauvage..

Sur la terrasse, on avait pris l'habitude de placer chaque jour une gamelle... ce soir là, dans la gamelle, des os....et comme un vulgaire hérisson amateur de lait, notre renard dérobait la pitance du chat...

Intolérable comportement. La fédération des chasseurs a été avertie... Gageons que la gamelle sera placée bientôt dans une grande boîte.

En attendant comme première punition, son aventure, avec photo du malfaiteur, est publique dans le journal..

Si récidive, c'est sûr, l'Administration prendra des sanctions..

Libellés : , , ,

2 Comments:

Anonymous Donna said...

Oui, vivent les renards !

vendredi, octobre 17, 2008 7:38:00 PM  
Anonymous Anonyme said...

Jean Pierre prend gout aux liens dans ses textes.
Yvon

vendredi, octobre 24, 2008 8:17:00 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home