vendredi, août 18, 2006

Cosmos sulphureus dans la zone commerciale, au Sud de Cahors.

Pour agrémenter la zone commerciale d’une banalité désarmante, la municipalité de Cahors entretient des parterres de fleurs ornementales.

Lorsque le temps était à l’arrosage surabondant, j’y ai recueilli une adventice, Cyperus eragrostis, transférée sur ma terrasse au milieu des Aracées cultivées, où elle se plaît, produit ses minuscules petites graines et persiste depuis.

La décoration précédente des parterres était constituée de Pensées cultivées qu’il a fallu enlever dès les premiers jours chauds de cette année. J’ai remarqué alors une multitude de petits plants (5 à 10cms) à feuillage découpé, provenant manifestement d’une plante, style oeillet d’Inde, qui s’était ressemée ; ces jeunes végétaux apparaissaient de façon désordonnée aux alentours des parterres, dans le sable des caniveaux, entre les joints des carreaux etc...

Il était tentant de les recueillir, de les repiquer dans mon jardin et d’attendre.

Ce que j’ai fait.





Ces plantes sont fleuries depuis quinze jours environ: c’est bien une Astéracée qui évoque le populaire Cosmos, Cosmos bipinnatus, mais qui en différe par des couleurs chaudes, jaune, orange vif tirant parfois sur le bronze. Une recherche rapide sur Internet conduit sans équivoque à Cosmos sulphureus, dont les graines sont commercialisées en France; l'espèce est originaire du Mexique et du Nord de l’Amérique du Sud.

C’est donc une plante introduite cultivée.

Deux surprises pour moi tout de même:

- d’abord, c’est une plante tinctoriale, sélectionnée comme telle, sous le nom de Cosmos jaune par l’entreprise Couleur de plantes précédemment signalée.

- aux Etats Unis, elle est considérée comme une plante invasive.

Rien de tel à Cahors; la plante aura probablement du mal à coloniser plus d’espace que les abords immédiats des parterres, phénoméne banal et éphémère qu’ on retrouve dans tout jardin ordinaire. Mais il est intéressant de voir qu’un certain nombre de plantes invasives françaises appartiennent à la même famille de plantes, les Astéracées; nous pensons en particulier au Senecio inaequidens ou au Bidens frondosa. Si le second est courant sur les rives des cours d’eau du Lot, le premier n’a pas aussi bien réussi que dans les départements méridionaux. Ces deux espèces appartiennent à des genres voisins de notre Cosmos jaune.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home