jeudi, août 17, 2006

A côté de la numérisation de la Flore de Rouy: Rouy et Malinvaud.

Georges Rouy (1851-1924)


Les quatorze tomes de cette flore de France importante sont depuis hier disponibles en téléchargement gratuit aux adresses suivantes:
un site créé par Benoit Bock
le site de Tela botanica.

On trouvera tous les détails de cette numérisation dans la partie Actualités de Tela Botanica.

C'est un travail remarquable qui met à la disposition de chacun un ouvrage difficile à consulter.
Par exemple il ne figure pas dans le catalogue de la Bibliothéque du Musée Requien d'AVIGNON.

Des pages consacrées à la biographie de Georges Rouy(1851-1924) se trouvent dans le remarquable ouvrage de Benoit Dayrat, Les Botanistes et la Flore de France: trois siècles de découvertes , paru en 2003 dans la collection Archives des Publications du Museum d'Histoire Naturelle de Paris.

Un des rédacteurs collaborateurs de Georges Rouy fut le Pharmacien Edmond Gustave Camus évoqué précédemment ici.

Pour la petite, très petite histoire de la Botanique, on peut aussi rappeler une polémique pénible qui l'opposa en 1905 à Ernest Malinvaud, après que celui ci eut quitté le poste de Secrétaire de la Société Botanique de France qu'il avait occupé pendant plus de vingt années.



A cette occasion , il rédigea un pamphlet intitulé : Les contes fantastiques de M.Malinvaud, qu'il signe en réaction à un papier anonyme qui semblait le mettre en cause.
Il y met notamment en cause la gestion ancienne de l'ancien secrétaire et doute même de ses compétences botaniques, notamment dans le domaine du genre Mentha où il s'est spécialisé.

Il faut dire que la publication de la Flore de Rouy s'échelonne de 1893 à 1913; Rouy avec ses quatorze volumes d'espèces, sous-espèces, races, variétés, sous-variétés et formes hybrides s'adresse à un public de spécialistes.
La parution de la Flore de Coste couvre la période 1901- 1906. Malinvaud, ami de Coste est fortement impliqué avec l'éditeur Paul Klincksiek dans la mise en route de cette Flore illustrée, avec pour objectif de vulgariser la Botanique de façon exacte et esthétique, sur le modéle de la Flore du Nord Est des Etats Unis de Britton et Brown (1898).

Cet éditeur a déjà produit, en direction du grand public, ce qu'on appellerait aujourd'hui des guides du naturaliste; Il a alors en projet une flore, ouvrage de vulgarisation qui permettrait de déterminer toutes les fleurs de France; il va s'adresser à Malinvaud, et celui-ci propose Coste comme rédacteur en 1899. Tout ceci est fort bien décrit par Gérard G.Aymonin dans un article intitulé "La Naissance de la "Flore descriptive et illustrée de la France" de l'Abbé Hippolyte Coste.(Taxon 23(2/3):607-611.Août 1974).

Gaston Bonnier plus tard démarrera (1912) sa Flore complète illustrée en couleurs de la France.


Rouy, Coste et Bonnier vont rester, malgré leurs différences, des auteurs compétents et rigoureux.

On est donc en plein dans une période riche d'activités botaniques, celle où on essaie, à la lumière des concepts de ce qu'on appelle alors la "Géographie Botanique" de faire la synthèse d'une Flore française de mieux en mieux connue. Que l'on discute entre spécialistes, que l'on s'échauffe parfois, n'est pas en soit une surprise. Les botanistes restent des hommes, surtout dans une profession qui accueille si peu de femmes.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home