mardi, novembre 14, 2006

Les cages de l'Amour.



C'est tout ce qui reste dans le jardin.

Le fruit rouge de Physalis alkekengi , l'amour en cage, a du faire le bonheur de quelque oiseau, et il n'en manque pas de ces pillards, venus de la forêt voisine pour marauder tout ce qui peut se manger.

Restent ces petits lampions, rouges au départ et maintenant attaqués par les bactéries qui n'ont laissé que la trame grillagée utilisable en bouquet sec.

Mon livre de jardinage" me parle de plante qui s'étend vite et peut devenir génante; dans la terre séche et sableuse de mon jardin, cela ne risque guère d'arriver heureusement et je suis même obligé de l'arroser par ces étés sans pluie que nous venons de connaître.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home