jeudi, août 02, 2007

Du Cambodge à la Bouriane

Une partie de ma famille a visité récemment le Cambodge et séjourne actuellement en Thaïlande. Avec les photos envoyées et les impressions de voyage, nous les avons suivis avec beaucoup d'intérêt dans leurs déplacements sous forme d'un blog illustré.

C'est dire si l'émission Ushuaïa nature de notre Nicolas national d'hier soir pouvait retenir notre attention, et effectivement nous n'avons pas été déçus: les eaux du Mékong riches en limons et aussi colorées que celles du Lot en crue, des chutes exploitées par des pécheurs astucieux (fantastique association de l'homme, du fleuve et du bambou pour capturer le poisson avec des installations astucieuses en laissant une réserve), les villages de pêcheurs aux habitations sur pilotis acceptant les inondations annuelles avec une variation de niveau de 10m d'amplitude, étonnante balade en barque au milieu des arbres de la forêt inondée du Tonle Sap, la vision de vastes populations d'oiseaux, et enfin Angkor dont nous avions visionné il y a quelques jours des photos originales avec les arbres fabuleux se moulant sur les pierres.

Le paradis quoi....

Comme dans mon jardin sauvage:

par exemple, la vision matinale d'un écureuil roux dans le soleil levant, se déplaçant d'arbre en arbre, marchant successivement le long d'une branche puis sautant brusquement sur les rameaux horizontaux du Cédre de l'Atlas.

Autre exemple: cette succession de petits coups de bec sur une surface dure dans le feuillage du Kaki. Approche facile, le bruit cesse, un oiseau s'envole. Une sitelle ? Je m'approche et je découvre deux noisettes encore vertes coincées dans une fourche.





Je regarde au pied de l'arbre et je comprends vite: cette année encore, nous ne mangerons pas les noisettes de notre jardin.




Comme au Cambodge, ici la nature est harmonieuse et la planète belle. Elle donne leur pitance aux oiseaux. On rêve alors. Que du bonheur !!

Mais....avons nous bien vu dans l'émission du cher Hulot le même Cambodge que nos voyageurs...? Certes la bêtise humaine a bien décimé sévérement à l'arme automatique les dauphins d'eau douce, mais hier soir j'attendais au moins une mention, sinon des images, de ces enfants mutilés par les mines d'une guerre immonde, émouvantes et impossibles à éviter au dire de nos correspondants particuliers.

Il faut se faire une raison; au Cambodge, on peut toujours produire des images paradisiaques, mais on est bien loin du paradis terrestre.

En Bouriane aussi d'ailleurs. Il ne faut pas se faire trop d'illusions.
A 2 Kms, au bord de la route le monument aux otages civils fusillés pendant la dernière guerre est là pour nous le rappeler.

Et pourtant les sitelles continueront à casser des noisettes.

Libellés : , , , ,

3 Comments:

Anonymous Danis said...

De Jules Renard "dans bêtise humaine, le mot humaine est de trop"...
Très ému par ces dauphins d'eau douce décimés à la mitraille par des krmers oisifs et stupides (je n'ose pas parler de "bêtise" pour ne pas offenser nos amies les bêtes)...
Merci de ce billet cher JPJ.

vendredi, août 03, 2007 3:29:00 PM  
Blogger AnnJa said...

Heureusement, tous les Khmers ne sont pas oisifs et stupides. Ils sont soit extremement riches, soit extremement pauvres.

Les plus pauvres d' entre eux n' ont aucune liberte, meme pas celle d' essayer de s' en sortir. Je souhaite que ce pays se redresse et que la corruption ne ralentisse pas trop son developpement, pour que tous les enfants accedent au moins a l' education.

samedi, août 04, 2007 12:10:00 PM  
Blogger Jean Pierre Jacob said...

Echanges d'impression, entre le territoire français et la Thaïlande, voisine du Cambodge...Il y a du boulot à faire au Cambodge semble t'il: développer le pays, éduquer les jeunes, c'est essentiel; assurer la continuité de l'espèce chez les dauphins et la continuité du fonctionnement de l'anthropo-ecosystéme du Tonle Sap, en particulier au niveau des zones de ^péche et des zones de reproduction des oiseaux. Tout çà, c'est un tout à assurer dans l'avenir.

samedi, août 04, 2007 2:01:00 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home