lundi, août 06, 2007

Tristesse du Maïs

Un temps radieux , ce Samedi matin.

Nous sommes allés au marché de Cahors. Radis, salades, haricots beurre sans fil.

Bouteilles de vin noir, pastis, cabécous

Dans une indifférence aoûtienne, trois hommes offraient des tracts aux touristes en short.

Je n'ai pas eu droit à l'invitation au pique nique anti OGM.

Puis passage par la Librairie Calligramme.

Un livre richement illustré.

Je peux enfin mettre un nom sur les Rhopalocères du soir.

La nature encore un peu apprivoisée.






Un temps radieux, ce Dimanche matin.

Fête du Fer ancien, dans le joli village de Lherm, près de chez nous.

Artisans aux objets métalliques uniques.

Alors, j'aurai pu vous conter aussi la survie des utilisations du Châtaignier et du Carex de la Vallée de la Masse.

Le milieu rural, ravigoté par l'Entente cordiale locale, résiste crânement.





Ce Lundi, il pleut régulièrement sur la campagne et sur le maïs.

Le maïs aime çà , la pluie et l'eau.

Et le maïs OGM du Nord-Est du Lot ? Arrosé de larmes, lui.

La récolte sera amère à Girac. On est infiniment triste.


Hier, dans ce soleil radieux d'un Dimanche comme les autres, le semeur s'est pendu.

Parfois dure, parfois absurde, la vie d'un paysan du Sud Ouest.


Libellés : , , ,

1 Comments:

Blogger homme objet said...

vraiment bien écrit

mardi, août 07, 2007 4:07:00 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home