vendredi, novembre 21, 2008

Quelles grues !

Ciel voilé, mais belle lumière.
Départ dans la fraicheur, pour une courte marche du soir vers le bois voisin.
Je sors de la maison; un trajet de dix métres sous les arbres et je reviens prévenir mon épouse.

Elles passent au loin, on ne les voit pas mais on les entend.

Il faut grimper sur la route en face pour les situer à partir d' un lieu où la vue vers le groupe sera possible, le ciel étant alors dégagé au maximum.

Un beau vol, en ligne ondulante à contour variable. 250 individus au moins assez éloignés de notre lieu d'observation s'apprétent à franchir la vallée du Lot.

Cinq minutes de contact visuel et sonore, assez pour apprécier la direction qu'ils suivent, plein Sud Ouest.

C'est fini.

On va prolonger le plaisir sur Internet.

Contact avec le site LPO Champagne Ardenne pour remplir la fiche d'observation.

Et puis on ouvre les listes d'observation des ornithos: obs Mip d'abord (Midi Pyrénées) bien sûr, mais aussi obs Limousin, plus au Nord pour voir si elles ont été signalées en Corréze, obs Auvergne à l'Est pour repérer les vols sur le Cantal, obs Aquitaine pour la Dordogne et le Lot et Garonne.


Copier coller du même message, avec des variantes amicales pour expliquer le léger hors sujet.
C'est fait: notre observation la plus précise possible est enregistrée. Elle s'intégrera au milieu des autres.

En effet, ce 19 Novembre, c'est une belle journée de déplacement au milieu d'une période de mobilité intense au dessus de la France. Nous le saurons le lendemain en lisant le paquet de messages sur le sujet " grue cendrée, grus grus, le cirque grus.... grues encore....etc..

Petit bilan sur obs Limousin:
" ce sont des dizaines de milliers de grues qui sont passées plus à l'ouest de l'Auvergne, comme l'an passé d'ailleurs..."



L'année dernière nous avions pu ainsi suivre probablement un de "nos" vols grâce à une observation plus méridionale et plus tardive. Le nombre , la direction sur une carte régionale et la composition du vol correspondait. Avec les heures précises, on pouvait calculer la vitesse du vol. Magie du Web...

Et puis en soirée ..rédaction d'un article pour le site associatif.. 21h 31, il est terminé, je l'installe pour le valider. Clic pour effectuer l'opération. C'est fait, pour m'apercevoir qu'un autre article, même sujet, même titre, vient d'être terminé. Ailleurs dans le Lot, le même jour, d'autres vols, d'autres grues.. J'installe bien sûr ce deuxiéme article.

Mais le lendemain, il a bien fallu rassembler les observations dans un nouvel article

La Morale de l'histoire: fusionner des textes différents, c'est facile dans le Lot.

Chez les naturalistes, en 2008, nous, on sait la faire, la synthése.

Libellés : ,

4 Comments:

Blogger ij said...

je confirme
je les ai entendu à Limoges
je me demande même si quelques unes ne sont pas venues se reposer dans les bois environnants hier soir

samedi, novembre 22, 2008 12:55:00 PM  
Blogger Jean Pierre Jacob said...

En effet des passages au dessus de Limoges ou dans la régon proche étaient signalés dans des messages.
Et quand elles dont là, elles se font bien entendre

samedi, novembre 22, 2008 1:23:00 PM  
Blogger Jean Pierre Jacob said...

"région", "elles sont là" il faut écrire plus doucement cher JP !!!

samedi, novembre 22, 2008 1:26:00 PM  
Blogger AnnJa said...

On peut les voir à Paris, au Musée Guimet, sur des cloisons coulissantes grand format venant du site de Kompira-san.

Par ici une visite virtuelle.

mardi, novembre 25, 2008 10:20:00 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home