mercredi, octobre 11, 2006

Chasseurs et fleurs.



L"édition du Lot de la Dépêche de ce jour, page 19. Jolie photo.

Un hectare de jachères dans le Quercy Blanc, à Ste Alauzie est fleuri.

Cosmos, Zinnias, Centaurées horticoles ont été semés à la main, à la demande de la Fédération départementale des Chasseurs du Lot.

C'est une expérience, qui va être étendue l'an prochain.

Je cite l'article correspondant page 38:( J.M.Fabre)

" La fédération des chasseurs avait fixé un canevas de départ: des fleurs pas chères, une floraison continue du printemps jusqu'aux premières gelées"

L'article indique que c'est un grand semencier français qui a procuré ce mélange de fleurs rustiques.

Fleurs rustiques ne signifie pas fleurs appartenant au patrimoine floristique du Lot.
Le Cosmos par exemple, est originaire du Mexique.

Une suggestion: utiliser aussi des plantes lotoises qui sont en danger de régression.

Il existe des botanistes experts qui pourraient conseiller utilement dans ce domaine la Fédération de chasseurs, et la Direction Départementale de l'Agriculture: pour cela, il faut s'adresser au Conservatoire Botanique National de Midi-Pyrénées à Bagnères de Bigorre ou contacter le groupe Botanique de Lot Nature à Cahors.

Un avantage énorme pour les chasseurs: les semences des plantes lotoises ne coûtent pas très cher. On pourrait ainsi former des chasseurs botanistes qui récolteraient des graines à la fin de l'été, juste avant l'ouverture. Ce serait un début.

Pour les naturalistes, ce serait une collaboration utile, analogue à celle qui permet aux lacs de St Namphaise des Causses, actuellement entretenus par des chasseurs, d"assumer leur rôle de réserve d'eau pour le gibier et de réserve biologique pour tout le monde.

Autre suggestion: on peut charger des producteurs de graines quercynois de la fourniture de semences selon les normes en vigueur.

2 Comments:

Anonymous Francis said...

On trouve un peu partout ce genre d’expérience plus ou moins heureuse. C’est plus une affaire de communication qu’autre chose.
Ceci dit la collaboration avec les chasseurs est possible. Ici dans le Maine&Loire, Les chasseurs, les pêcheurs, les associations naturalistes (LPO) et divers organismes se sont réunis et travaillent ensemble à l’inventaire des mares du département
Il y a aussi des choses qui nous réunissent !!

vendredi, octobre 13, 2006 11:01:00 PM  
Blogger Jean Pierre Jacob said...

La collaboration semble en train de se mettre en place en Midi Pyrénées.Dans le cadre du Parc naturel régional, les mares(=lacs de St Namphaise)sont entretenues par la Fédération de chasseurs. La chasse ici est encore bien visible; il reste à la rendre utile pour les agriculteurs et propriétaires de forêt privée (sangliers, chevreuils et cerfs). Reste à s'entendre aussi sur le probléme des "nuisibles", avec les nombreux piégeurs notamment.
Mais je suis plus inquiet sur les rapports avec d'autres nouveaux utilisateurs de la nature: les propriétaires de quads qui circulent beaucoup.

samedi, octobre 14, 2006 2:55:00 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home