samedi, septembre 30, 2006

L'avoine à chapelets: Arrhenatherum elatius subsp.bulbosum

Cet échantillon a été ramassé accidentellement mélé à une autre plante, en bordure d'un champ retourné à Campestre, dans le département de l'Aveyron.
Cette récolte date de la mi-Septembre.
La plante est commune dans toute la France, y compris dans le Lot ( carte de Tela Botanica à rectifier).




Vous trouverez des renseignements sur cette espèce sur le site HYPPA de l'INRA.

Sur cet échantillon les deux bulbilles superposés se trouvent à la base d'une tige séche: la longue période de sécheresse aveyronnaise a du passer par là; mais de chaque côté, de façon symétrique, une tige chlorophyllienne s'est développée à la faveur d'une courte période de pluie et la base commence à se tubériser. Restée dans le sol, la plante aurait été prête à supporter la mauvaise saison des grands Causses.

Cette sous espèce reste une plante très discrète: l'Avoine élevée est une plante très banale qu'on ne pense pas à déterrer pour vérifier si l'on n'a pas affaire à la sous espèce bulbosum; la superposition de nombreux bulbilles est parfois très spectaculaire et a justifié le nom populaire d'Avoine à chapelets. Lorsque je défriche dans mon jardin un endroit qui n'a pas été cultivé depuis un certain temps, il n'est pas rare de la relever dans la fourche à dents plates.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home