lundi, septembre 17, 2007

Mémoire de l'environnement

C'est l'intitulé d'un site qui figure maintenant dans la liste de liens de B.V et que je vous invite à découvrir.

J'ai noté en particulier un texte fondamental de Roger Dajoz qui passe en revue de façon synthétique, les problémes écologiques actuels que nous rapporte l'information quotidienne et nous offre des repères et des explications pour appréhender la complexité de ces questions


Je n'ai pas oublié son livre "Précis d'Ecologie", un de ceux qui me permit, en autodidacte éloigné de tout centre universitaire, de compléter une formation nécessaire pour enseigner l'écologie dans le secondaire "une leçon en avance sur les éléves"comme disait plaisamment un administratif de l'institution.





Je viens donc de ressortir de la bibliothéque l'ouvrage en question pour y insérer ce nouveau texte de Roger Dajoz imprimé et titré

"Les leçons de l'écologie à la société urbaine et industrielle",



Citation tirée de ce texte et qui nous permet de compléter ce que nous avons lu Samedi sur les panneaux de la Fédération de pêche du Lot:

"La biosphère est un système hétérogène qui possède une structure en mosaïque bien visible par exemple sur des photos aériennes. Les éléments de cette mosaïque ont reçu le nom d'écosystèmes. Un étang, un champ de blé, un bois, sont des écosystèmes. Un écosystème comprend un ensemble de végétaux, d'animaux et de micro-organismes qui forment ce que l'on appelle la biocénose ; il comprend aussi le support physique de cette biocénose (l'eau de l'étang, le sol du champ ou du bois) qui est le milieu ou biotope. Remarquons que cette terminologie est maintenant entrée dans le langage courant. Ainsi les préfets peuvent-ils prendre des « arrêtés de biotope » qui sont destinés à protéger une certaine étendue de terrain ainsi que les végétaux et les animaux qui s'y trouvent....

.....Parmi les nombreuses recherches qui ont été faites sur les écosystèmes celles qui ont le plus d'importance sont relatives à leur fonctionnement et il est nécessaire de les exposer brièvement. Il existe dans un écosystème trois catégories d'êtres vivants. Les plantes vertes qui possèdent de la chlorophylle sont capables d'utiliser l'énergie solaire pour fabriquer de la matière vivante à partir de l'eau et des sels minéraux du sol, ainsi que du gaz carbonique de l'air. Ces plantes vertes qui sont les seuls organismes capables de produire de la matière vivante sont des producteurs. Toute la vie sur terre dépend de l'énergie solaire. Les animaux, incapables de produire de la matière vivante, doivent trouver celle-ci toute prête en consommant d'autres organismes. Ce sont des consommateurs. Les herbivores mangent des végétaux et les carnivores mangent les herbivores. Les décomposeurs sont le plus souvent des organismes microscopiques, les bactéries, qui décomposent les détritus végétaux ou les cadavres d'animaux et produisent ainsi des sels minéraux qui seront repris par les végétaux. Le cycle de la matière est ainsi bouclé. Dans un écosystème les éléments constitutifs de la matière vivante sont constamment recyclés et réutilisés. Il n'y a pas de pertes et pas d'accumulation de déchets. Mais l'énergie solaire qui a été captée par les plantes vertes et qui a permis la synthèse de la matière vivante est peu à peu dégradée et perdue."

Bien sûr , c'est assez scolaire et un peu sévére. Ca n'a rien à voir avec la "deep écology" et le "new age" qui saturent internet, ses listes "écologiques" et ses forums. Mais moi j'aime.....parce que çà me fait d'abord mieux comprendre le monde qui m'entoure et les "c..........." que peut faire l'espèce humaine depuis le néolithique.

Libellés : , , ,

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home