samedi, décembre 29, 2007

Danse de lumière: morts-vivants en Bouriane.

Courte promenade aux alentours de Catus hier soir: on découvre sur trois cents métres un bout de chemin inconnu dans une alternance de prés, de cultures et de bois.




Au croisement avec le chemin des Eaux Secrétes, dans la lumière étrange d'un coucher de soleil, l' apparition dérangeante, un peu fantastique d'une ancienne châtaigneraie, décimée par la maladie: des squelettes bien alignés de gros troncs souvent creux, abritant généreusement Oiseaux et Mammifères, et accueillant probablement dans des poches de terreau toute une petite faune d'Invertébrés qui ferait la joie des entomologistes, s'ils s'aventuraient à les explorer, et qui en son temps a fait en d'autres lieux le bonheur d'une thésarde et de son lecteur naturaliste en faim de documentation.


Nos arbres fantômes, berceaux d' une autre vie plus discrète.





Si l'on s'approche, les branches sinueuses et décharnées semblent danser dans une lumière crépusculaire qui les magnifie: apothéose éphémére, avant la nuit.





Qu'on ne s'y trompe pas cependant : nos vieux arbres toujours vivants rejettent encore et toujours; rejets vite attaqués par le champignon, défoliés puis détruits par la maladie, mais sans cesse renouvelés à chaque printemps.

Qu'importent les années ... les anciens châtaigniers restent encore bien présents dans ces paysages de Bouriane qui semblent défier le temps.

L'arbre est plus solide que l'homme, on ne le répétera jamais assez.

Libellés : , , , ,

2 Comments:

Blogger jean-luc saint-marc said...

quelle baston pour l'alternance !!

dimanche, décembre 30, 2007 7:45:00 AM  
Anonymous Danis said...

Tout simplement magnifique ! Quelle belle poésie ! Vous devriez éditer ces fragments de mémoires cher JP, illustrés de photographies tout aussi enchantersses. Merci.
Danis

vendredi, janvier 11, 2008 2:14:00 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home