dimanche, décembre 16, 2007

Le voyage d'hiver en pays aixois.

Allez, on s'amuse un peu aujourd'hui.

Il fait froid.

C'est le moment d'aller fouiner dans la bibliothéque, de sortir un bouquin en point de départ et de vagabonder en jouant entre les livres et la Toile. Le plaisir de la découverte.

En plus, l'occasion de s'évader un peu du Quercy, de ses importuns frelons importés et de ces curieux automobilistes qui éprouvent le besoin de porter une casquette rouge le dimanche.

Et puis comme je sais qu'en Provence, on me lit, je démarre avec un ouvrage précieux à mes yeux pour quelqu'un qui s' intéresse à l'histoire des sciences dans cette région .

J'ai acheté il y a au moins une dizaine d'années un "Calendrier de Faune et de Flore pour les environs d'AIX" écrit par un certain Monsieur Boyer de Fonscolombe, publié par l'Académie des Sciences Agriculture, Arts et Belles-Lettres d'Aix en M DCCC XLV (1845)et imprimé chez Mme veuve Tavernier, 26 rue du Collège.





Boyer de Fonscolombe, c'est un nom bien connu des Aixois, des historiens d'art et des touristes cultivés de passage.

Si on tape ce nom sur un moteur de recherche fort connu, on est orienté dans deux directions:

le Petit Prince d'abord; la mère de son auteur est une certaine Marie Boyer de Fonscolombe qui avait épousé le vicomte de St-Exupéry;

au dessous, vous voyez apparaître curieusement une série de pages, de l'INRA en particulier, où sont associés des noms d'Insectes ravageurs et le nom tapé en mot clé. Ensuite vous apprenez sans même ouvrir les pages suivantes, qu'il s'agit d'un représentant d'une famille de vieille noblesse provençale.

A ce moment précis, vous êtes prêt à ouvrir le livre au hasard: par exemple à la page 291.

Comme c'est un calendrier, vous avez une page consacrée, c'est le pur hasard!!!, à la période qui va du 8 au 16 Décembre.





Je vous laisse lire, et vous repérer dans les noms, en vous aidant du lien Recherchez le nom exact d'une plante sur Tela botanica (eflore); vous avez une liste de végétaux que l'auteur a observé fleuris en cette période.

De même sur toutes les pages impaires; les pages paires en regard sont consacrées aux premières observations dans l'année des espèces d' Insectes.

Pour les provençaux, vous pouvez vérifier sur place, pour les autres vous pouvez comparer. Si vous êtes au Nord de la France et que vous faites les mêmes observations, le réchauffement climatique est peut être passé par là.

Merci donc, monsieur le Baron Etienne Laurent Joseph Hippolyte Boyer de Fonscolombe, 1772- 1853 , d'avoir noté au jour le jour vos observations pendant quelques années et de nous restituer ainsi une synthése de ces observations. Vous êtes en effet bien connu au 19°siècle pour vos compétences d' entomologiste, ayant fait oeuvre originale en décrivant de nouvelles espèces. Vous y ajoutez ici l'observation fine de la phénologie (dates de floraisons) du tapis végétal. Vous faites bien partie de cette race de naturalistes complets de cette période qui découvrent une biodiversité encore bien épargnée par le développement industriel.

Et puis une indication qui fera plaisir au descendant lotois actuel d'un botaniste célébre du début du 19e siècle: notre cher Hippolyte indique dans sa préface qu'il utilise la nomenclature de la Flora gallica de Loiseleur avec les suppléments , édition de 1806, 1807, 1810.

Cerise sur le gâteau pour l'heureux propriétaire du livre: une page indique qu'il s'agit d'un envoi du petit fils de l'auteur...



Ce n'est pas n'importe qui: je vous laisse chercher "Marquis de Saporta"; pour les non Aixois, je donne le prénom " Gaston"....

Mais non, Nino Ferrer, le Quercynois de Montcucq ne chante plus hélas, et le téléphone ne sonnera pas (;o))).

Wikipedia vous ouvre ses pages , toute imparfaites nous signale l'Université, mais si pratiques...


Libellés : , , , ,

6 Comments:

Blogger m'irza said...

Excellent ! Excellent ! Merci beaucoup pour ce passage provençal !

Je le connais ce bouquin ; je ne l'ai jamais vu, ni feuilleté, mais j'en ai entendu parler.

lundi, décembre 17, 2007 7:08:00 AM  
Blogger AnnJa said...

En continuant cette promenade généalogiquo-botanique on peut trouver des livres du Marquis de Saporta en vente d'occasion à des prix plus ou moins importants, ou lire un de ses articles sur le site de Gallica , dans la "Revue des deux mondes" de juillet-Août 1868, dans laquelle il publie un article intitulé "LA PALÉONTOLOGIE APPLIQUÉE A L'ÉTUDE DES RACES HUMAINES"...

lundi, décembre 17, 2007 10:01:00 PM  
Blogger Jean Pierre Jacob said...

m'irza: je me propose de revenir sur quelques pages de ce bouquin que j'affectionne ;une page de temps en temps... pour comparer Quercy et Provence au début du printemps par exemple.Et j'espère que cette petite excursion du côté d'Aix vous aura permis de démarrer en douceur votre semaine fort chargée.

lundi, décembre 17, 2007 10:55:00 PM  
Blogger Jean Pierre Jacob said...

annja, tu devrais bien te douter que j'ai déjà un bouquin de Gaston en réserve; j'ai fréquenté aussi ses dessins de plantes fossiles lorsque j'emmenais les gamins en Ardéche.

Merci pour le lien sur Gallica; il y a d'ailleurs d'autres auteurs interessants dans ce même numéro de revue.
Je le présenterai un de ces jours..

lundi, décembre 17, 2007 11:00:00 PM  
Blogger Françoise & Hervé said...

Deux sites très intéressants,de nombreuses pages à lire pendant mes matinées d'hiver...
A bientôt.
continuez.
hervé (le frère d'yvon)

mardi, décembre 18, 2007 4:53:00 AM  
Blogger Jean Pierre Jacob said...

Bonjour Hervé, bonjour Françoise, les belles choses bretonnes font un détour par la Provence historique pour se rendre dans le Quercy. Merci de votre passage et content de vous accueillir en Bouriane.Je me propose en retour d'effectuer le trajet inverse.JP

mardi, décembre 18, 2007 7:41:00 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home