mardi, avril 22, 2008

Chasser en bagnole, est ce encore chasser ? La réflexion d'un botaniste.


Waouh... ça a été un peu dur ce Mardi après midi...en Commission départementale de la chasse et de la faune sauvage...

Un gros morceau à déguster lentement, page à page : le Schéma départemental de Gestion Cynégétique du Lot, 44 pages et cinq annexes.. présenté par la Fédération
Départementale des Chasseurs du Lot.

C'est le projet de Juin 2007, revu et corrigé après la prestation des agriculteurs; il a perdu sa jolie présentation en couleurs, mais gagné quelques pages fermement organisées sur le sujet toujours inépuisable et fédérateur du sanglier lotois auprès duquel le Sanglier des Ardennes, cher aux Ch'tis n'est qu'un méprisable avorton.

Dans Faust, l'opéra bien connu de Gounod, le héros chante "le Veau d'or est toujours debout"; ici c'est le sanglier, toujours debout, qu'on cherche à abattre.

En abattre plus, de l'efficacité que diable... Donnons nous des moyens....

Dernier épisode soumis à la réflexion de notre docte assemblée: pour être plus efficace lors des battues à l'aide de chiens courants, on pourrait se déplacer d'un poste de tir matérialisé à un autre , en bagnole....en respectant la tradition du code de la route bien sûr, sur toutes les voies ouvertes à la circulation . c'est la dernière proposition, inédite et oh combien surprenante, de la chasse lotoise.

Toutes mes idées anciennes sur la chasse, nourries de souvenir d'enfance solognots et de pose de collets à lapins à la fin de la guerre, (merci, Raboliot) s'effondrent alors...

J'ai aussi en tête des lectures anciennes : l'image du chasseur lotois, solitaire et méditatif, un peu poéte, dans la brume du matin, humant les odeurs balsamiques des plantes du Causse qu'il arpente, pedibus cum jambis...cher Roger Pecheyrand, conseiller biologiste et chasseur de bécasse, qui écrivait si joliment dans le Quercy Recherche tout frais imprimé, lors de mon arrivée dans le Lot dans les étés 70, alors que le sanglier était vraiment rare et le chevreuil presque inexistant. Je me régalais alors de vos articles.

Eh bien mon cher botaniste, il va falloir sérieusement actualiser et changer tout cela : le chasseur de sanglier lotois se modernise; silhouette active à la mode, casquette rouge sur la tête, il a son téléphone portable dans la poche dont, c'est promis, c'est juré, il ne peut pas se servir, et il envoie fiérement des vapeurs de diesel odorantes au nez et à la barbe de tous les piafs du coin qui le regardent passer médusés....tout en faisant du 9o à l'heure, pas plus, c'est vrai, sur toute voie ouverte à la circulation, y compris les chemins blancs, écrasant fiérement les touffes de saponaires de Montpellier qui ont osé rechercher un peu de sécheresse pour fleurir sur notre castine lotoise..

Bref... comme on me l'a affirmé et répété pendant cette séance, le chasseur de sanglier moderne se doit d'être toujours efficace, motorisé et communicant ...et il réclame vigoureusement des autorisations ....

Suspense administratif...

Libellés : , , , , ,

7 Comments:

Blogger m'irza said...

...et on retient notre souffle. Il vaut mieux, remarque, dans les vapeurs de diesel.

Alors maintenant, non seulement on risquera de se faire tirer dessus si l'on n'a pas la casquette orange fluo, mais aussi de se faire écraser en pleine cambrousse...?

jeudi, avril 24, 2008 10:57:00 AM  
Blogger Jean Pierre Jacob said...

Les Causses du Quercy ne seront plus ce qu'ils étaient....
Mais dans notre époque moderne, seule l'efficacité compte. C'est déjà vrai en agriculture,et dans toute activité humaine maintenant, y compris celles de loisir.

jeudi, avril 24, 2008 11:20:00 AM  
Blogger m'irza said...

Et encore, la notion d'efficacité, là, reste cantonnée à une vision des choses très particulières...

Parce qu'en termes d'efficacité concernant l'équilibre écologique, p.ex., on n'y est pas vraiment tout à fait !

dimanche, avril 27, 2008 9:27:00 AM  
Blogger Jean Pierre Jacob said...

Exact.L'efficacité pour nos chasseurs, c'est tuer encore plus de sangliers : cette année 2000 de plus que l'année dernière. En tout 7000 sangliers en 2007-2008 pour le département!

L'efficacité, c'est aussi verser moins d'indemnités aux agriculteurs pour les dégâts et cette année, çà fait mal avec le prix des céréales en augmentation:450.000 euros de dégats!

On est encore bien loin d'un équilibre qui n'est pas l'équilibre écologique (qui n'est pas évoqué), mais l'équilibre agro-sylvo-cynégétique qui ne prend pas en compte les autres utilisateurs du milieu naturel.

dimanche, avril 27, 2008 2:05:00 PM  
Blogger AnnJa said...

Tant qu'à faire, ils devraient essayer en hélicoptère ... Les chasseurs lotois n'y ont pas pensé?

dimanche, avril 27, 2008 8:03:00 PM  
Blogger Jean Pierre Jacob said...

Je ne sais pas, je ne suis pas chasseur (;o))) mais là il faudrait une réglementation nouvelle au niveau national.

Et puis l'heure de vol augmenterait sensiblement le prix du ticket "sanglier" qui vient probablement de passer de 10 euros à 35 euros..

dimanche, avril 27, 2008 8:21:00 PM  
Anonymous yvon said...

à pied, à cheval, en voiture plus rien et surtout plus personne n'arrêtera les chasseurs, en tout cas pas le gouvernement actuel:
http://www.lemonde.fr/politique/article/2008/05/13/le-senat-se-prononce-sur-la-creation-d-un-delit-d-entrave-a-la-chasse_1044271_823448.html

mardi, mai 13, 2008 9:28:00 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home