mardi, mars 11, 2008

Les nouveaux nids de Frelons vont arriver...

Le frelon asiatique sera bientôt de retour, c'est sûr.

Les femelles fondatrices vont commencer à repérer les endroits favorables à la construction des nouveaux nids.

Les nids de 2007 semblent super-résistants en fin d'hiver; j'ai pu le constater ce matin;
à la sortie Nord de Cahors, celui que j'avais repéré l'automne dernier n'a, semble t'il, pas pris une ride malgré les pluies et les assauts répétés du vent d'autan.

Entre temps, le Lot s' est organisé contre l'envahisseur; le buzz médiatique dans la presse locale de l'automne dernier et la protestation vigoureuse des apiculteurs ont fait réagir les autorités.

Un réseau de piégeage, ciblé et contrôlé, nous dit-on, est organisé pour capturer les femelles fondatrices.

Une liste d'entreprises agréées est téléchargeable sur le site de la préfecture.


On me permettra ici quelques remarques issues de mes informations personnelles:

A propos du piégeage envisagé, en réseau, de gros points d'interrogation subsistent :

Ce type de piégeage, qui a un coût pour le département, n'a fait l'objet d'aucune expérimentation à petite échelle au niveau national ou local depuis la date d'apparition du Frelon en France (2004); est-il vraiment efficace?
On le saura en fin d'été .


Plus grave, l'impact du piégeage sur les autres espèces présentes dans le milieu naturel, peut être des espèces rares ou protégées, n'est pas connu; peut être un appauvrissement du nombre d'espèces d'Hyménoptères (Guêpes et Frelons indigènes, par exemple, qui ont, on le sait, une certaine utilité ), et des autres Insectes volants.

Il est dommage qu'on n'ait pas pris la peine de consulter les scientifiques compétents, si peu nombreux d'ailleurs en France, où les spécialistes de ces domaines de savoir sont en voie de disparition.

Conséquences directes: on avance au jugé...un peu comme dans la gestion des populations d'espèces sauvages, plantes ou animaux, envahissantes, chassées, nuisibles, banales ou protégées dans les milieux naturels; on a encore l'impression que la société française continue à jouer négligemment avec des domaines encore bien mal connus et peine à conserver des équilibres naturels, par définition bien fragiles. Une synthése a été produite dans un récent article du Monde: de nombreuses espèces protégées restent menacées en France.

De plus, il aurait été intéressant que le public lotois connaisse en détail, par la publication d'une charte par exemple, le processus complet de destruction totale d'un nid , et qu'il vérifie lui même que nos entreprises agréées (compétentes ?) ne négligent pas la mise à bas et la destruction compléte par le feu du nid; surtout lorsqu'il a été traité à la cyperméthrine, produit chimique insecticide dangereux pour les oiseaux consommant le couvain des nids traités et laissés en place. Un avertissement en ce sens, pour le moins suffirait pour éviter ce type de pollution néfaste à la faune sauvage.

Sur Internet, des sites intéressants sont apparus, tel celui-ci.









Libellés : , , , , , , ,

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home